AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yuri reviens sous la lumière des étoiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuri Orlov
Novice
avatar


Feuille de personnage
Crédits: 200

MessageSujet: Yuri reviens sous la lumière des étoiles   Lun 16 Jan 2012 - 19:13

La prise d'otage

Cargo AA-9 -Le Pacifique-
Quelque pars en hyperespace


Yuri Orlov n’avait été qu’un nom dans l’univers, il n’avait été qu’une vie qui n’avait rien fait pour marquer de sa main la galaxie. Mit à rude épreuve sur Nar Shaada par la concurrence déloyale il n’avait été qu’un souffle dans le monde de la criminalité. Mais aujourd’hui il allait changer cela.
Le cargo AA-9 où il se trouvait était plein, et il était dur de marcher à travers la foule, mais il était très bien dissimulé entre ces réfugiés fuyant la guerre pour une vie meilleure. Suivit avec une espace de sécurité par ses douze hommes qui l’accompagnaient pour le coup, il affrontait la foule pour espérer atteindre la zone qu’il avait repérer. La zone de l’équipage qui menait à la salle de contrôle et au cockpit. Yuri n’avait presque plus rien à perdre, et il allait jouer le tout pour le tout.



Dans la sueur et les odeurs nausées à bonde, il avait troqué son costume d’homme d’affaire pour celui de voyageur de l’espace. Cela faisait presque une semaine qu’il voyageait à bord de ce vaisseau et il en avait véritablement râle bol, il était temps de passer à l’action.
Guettant les gardes sous-payés du capitaine, en notant leur sortit et entrée, il avait repérer que leurs armes n’étaient que des matraques paralysante, mais un détail tout de même non négligeable si l’on savait qu’un seul choc de celle-ci vous mettait KO pendant quelques minutes.

Il avait convenu avec ses hommes d’attaquer quand la porte qui menait aux commandes s’ouvrirait. Il regardait fixement la console de la porte qui vira du rouge au vert, indiquant le déverrouillage de celle-ci. C’était le moment. Et sans un mot, Yuri leva son blaster vers la porte, toujours dans la foule. Deux gardes patrouillant non loin de là furent abattues par les hommes l’accompagnant, et s’en suivirent de ceux qui passèrent la porte, tué par Orlov qui courait déjà pour se faufiler vers la salle de commandement, rejoint rapidement par ses hommes.
Leur objectif ? Prendre le contrôle du vaisseau et prendre toutes les personnes en otages, et invitant la république à lui remettre un jolie pactole. Mais il semblerait que les pirates n’allaient pas s’accommoder de l’équipage…
Revenir en haut Aller en bas
Courage
Professionnel
avatar


MessageSujet: Re: Yuri reviens sous la lumière des étoiles   Mar 31 Jan 2012 - 16:52

Spoiler:
 

La chaleur moite des corps qui s'entassaient dans les couloirs du cargo, et fuyaient les zones de combat vers la paisible planète Naboo emplissait l'air d'une puanteur saumâtre et nauséabonde. Des nuages de fumées opaques flottaient dans les couloirs, dues aux cigarettes qu'allumaient les membres d'équipage ou les gens du bord. Le Capitaine avait depuis longtemps abandonné l'idée de faire respecter les règles plus élémentaires de sécurité à bord. Le vaisseaux était trop chargé. Dans les couloirs sombres au plafond desquels couraient des panneaux d'alimentation en liquide de refroidissement ou des conduites de la climatisation, une foule trop nombreuse pour le vaisseau s'entassait. Dans les couloirs, des centaines de personnes avaient élut domicile au milieu des points de passage.

Des gens, tant de gens, que Donn Starall faillit manquer le rendez-vous avec le patron. Orlov et une demi-douzaine de ses compagnons se tenaient devant la porte du poste de pilotage à présent et attendaient patiemment la sortie des gardes. Ils s'étaient mêlés à la foule et paraissait donc totalement invisible. Chacun était habillé comme un réfugié, et Donn lui-même portait une épaisse bure de pélerin qui recouvrait ses dessous : une combinaison ornée de quelques plaques de carbones et couverte de grenades et d'armes blanches diverses et variées. Mais ce qui assurait à Donn la meilleure des protection, c'était son fusil à pompe à canon scié, ranger dans son dos. Pour l'heure, il se contenterait seulement de ses deux pistolasers DC-15, piqué à un soldat clone lors d'une obscure bataille sur un monde perdu.

Starall était née il y a trente-trois ans sur Jabiim, d'une mère et d'un père anodins et discrets à qui il n'avait jamais fait d'histoire. Mais au moment ou le soulèvement des Jabiimites pro-séparatistes avait commencé, Starall avait rejoint les troupes loyalistes, conscrit, comme tout le monde. Bon soldat, futé et très débrouillards, notamment pour ce qui touchait à la mécanique et à l’électronique, Starall avait rapidement rejoint les forces spéciales. En effet : Les Jabiimites se battaient seuls à l'époque. Et comme ils se battaient seuls, ceux qui avaient un talent pour la récup trouvaient facilement du travail.

Mais Donn n'était pas resté longtemps dans les Forces Spéciales. Une mission de récupération sur un cargo écrasé l'avait mit sur la piste d'un joli magot. Quand il avait mit la main dessus, il s'était immédiatement tiré, et était aller faire sa vie tout seul, loin du trou pourri qu'était Jabiim. De passage sur Nar Shaddaa, il avait croisé Orlov et sa bande, et comprenant qu'ils étaient sur un coup juteux, s'était joint à eux.

Un signe de tête du patron tira le chasseur de prime de ses réflexions. C'était l'heure. Il dégaina. Deux coups de feu claquèrent et des hurlements de terreur emplirent les couloirs. Deux des gardes étaient à terre, abattus d'un simple tir de blaster au milieu du torse. La troupe de gangster se rua dans le poste de pilotage du vaisseau tandis que Donn tirait deux coups en l'air.
    [D. Starall] Mesdames et Messieurs votre attention s'il vous plait, ceci est une prise d'otage et ce n'est pas un exercice. Veuillez mettre tranquillement vos mains sur la tête et vous assoir contre le mur. Dégagez le passage et ne gênez pas la circulation des forces de l'ordre.
Dans son esprit, Starall restait néanmoins très peu confiant : comment allaient-ils contrôler toute une foule ? Prêt de vingt milliers d'individus entassés les uns sur les autres, à vingt seulement ? Starall n'était pas un extrémiste. Il voulait juste un peu de fric, et se tirer vite fait. Et il n'était pas prêt à faire péter le vaisseau. Tout en rengainant et en s'engageant dans le cockpit derrière les autres, il espérait sincèrement que son patron d'un jour avait une salement bonne idée derrière la tête.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yuri Orlov
Novice
avatar


Feuille de personnage
Crédits: 200

MessageSujet: Re: Yuri reviens sous la lumière des étoiles   Mar 7 Fév 2012 - 17:05

La fumée s’échappant du canon de son blaster placé au-dessus de sa victime se dispersa avec celle déjà présente. La mine sans véritable émotion apparente était fixée sur le cadavre qui gisait sur le sol. Yuri Orlov était un gangster, un pirate, certes, mais il n’appréciait pas pour autant tuer. A chaque fois qu’il menait une personne vers la gauche de son arme, il devait y avoir une raison. Peut-être simplement pour sa conscience dirait certains. Peut-être.

Rangeant son arme dans l’étui, il se dirigea vers les commandes de vaisseau. Analysant celles-ci puis activa l’interphone, qui émit un bruit sourd puis.

Mesdames et messieurs. Je suis votre nouveau capitaine, et je tiens à vous remercier d’avance pour votre collaborations pour ce qui semble être quelque heures non prévues dans votre emploie du temps. Je ne vous veux aucun mal, je vous l’assure, tout au contraire. Collaborez et rien je dis bien rien, vous serra fait. Restez dans vos cabines si vous en avez, sinon restez à votre place. Pour votre propre sécurité, vous serez confiné dans la cantine, et les salles adjacentes. Tout autre endroit réservé au personnel est interdit. Mes hommes ont le droit d’user de toute sorte d’action pour faire respecter ces simples règles. Mesdames et messieurs, je vous remercie.
Reposant le microphone, il se tourna vers ses hommes.

Bien, messieurs, tous se passe comme il le faudrait. Je veux deux hommes surveillant chaque caméra qui donne accès aux salles de maintenance, et sortie du périmètre que j’ai fixé. Verrouillé toute les portes, désactivé tous les systèmes non nécessaires à l’alimentation ou aux systèmes de survie où sont positionné les passagers. Les autres gardés un œil sur nos locataires. Jim, tu à envoyer le signal ?

Le dénommé Jim hocha la tête. Les choses se présentaient bien pour l’opération de Yuri. Il ordonna un changement de cape hors de la zone où la république pourrait les repérer. Quelques sauts seraient nécessaires. Ils sortiraient bientôt de la Bordure médiane pour s’engouffré dans la Bordure extérieur, là où il serait difficile de les trouver.

___________________________________________________________________________________________


A des milliards d’années-lumière – Naboo – Palais de Naboo
Le chef de la sécurité était en train d’ouvrir un paquet destiné à l’administration. Un fait étrange, il n’y avait pas d’adresse de destination, ni aucune indication de sa provenance. Là, l’homme fut surprit de voir une carte audio. Après l’avoir inspecté, il l’inséra pour l’écouter.

Code:
« Je vous annonce qu’aujourd’hui à 07h00, heure local, le vaisseau de type AA-9 en direction de Naboo, désigné sous le nom : Le pacifique, viens d’être détourné par mes soins. Je demande 50 millions pour que ce vaisseau avec ces quelques 20 milles passagers s’en sortent. Ne le cherché pas, ne tenter rien contre nous, cela risquerais de causer des problèmes dans les systèmes de survie de se vieux vaisseau. Le numéro du compte est dans cette carte. Il ne sera évidemment pas la peine d’essayer de retracer ce compte, qui comme vous en doutez, est faut. Bonne journée ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yuri reviens sous la lumière des étoiles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yuri reviens sous la lumière des étoiles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le jeu :: RPG
 :: Espace Intersidéral
-
Sauter vers: