AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sora Bulq [à finir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sora Bulq
Novice
avatar


MessageSujet: Sora Bulq [à finir]   Mar 21 Fév 2012 - 20:50

    Identité
  • Nom :Sora Bulq
  • Autre compte :Aucun

    Le Personnage
  • Sexe :Masculin
  • Race :Weequay
  • Âge :51 ans
  • Planète d'origine :Silruur
  • Description Physique :Comme tous les weequay, Sora Bulq est un humanoide de grande taille (plus de 1 mètre 80) à la puissante musculature. Sa peau brune, tannée par le soleil et les vents puissants de sa planète natale, le protègent efficacement de toutes sortes d'intempéries et peut meme amortir certaines armes. Ses longues tresses noires qui tombent sur son dos sont liées par des perles, dont chacune représente une année de plus écoulée hors du foyer, selon une antique tradition weequay. Véritable force de la nature, Bulq est capable de soutenir un effort physique très longtemps tout en restant concentré sur ce qu'il fait, ce qui le rend particulièrement redoutable lors des combats aux sabre-laser. Il porte habituellement le kimono traditionnel des jedis, couleur marron foncé.
  • Métier :Maître jedi/espion au service de la CSI
  • Groupe :CSI

    Informations
  • Histoire :Sora Bulq est né plusieurs décennies avant le déclenchement de la Guerre des Clones, sur Silruur, l'un des plus peuplées colonies weeqay. Dernier héritier d'une riche et influente famille (notamment propriétaire de Ruul, l'une des lunes de Silruur), Sora était destiné à reprendre en main l'empire de sa famille une fois parvenu à l'âge adulte. Mais le destin en décida autrement: le jeune weeqay fut repéré par des recruteurs jedis comme porteur d'un grand potenciel dans la Force, et ces derniers insistèrent fortement auprès de ses parents pour l'emmener suivre une formation jedi au temple de Coruscant. Les parents de Sora hésitèrent longuement, mais la perspective de voir leur fils rejoindre cet ordre si prestigieux l'emporta sur la nécessité de perpétuer la dynastie. L'enfant rejoignit donc le Temple, tandis que la majeure partie de son héritage devait revenir à de vagues cousins.
    Heureusement le jeune Sora trouva rapidement ses repères au sein de l'Ordre Jedi. Intégré à un groupe de padawans, il s'attira rapidement la sympathie de ses camarades et l'estime de ses professeurs. En effet, on retrouvait chez lui toutes les qualités attendues d'un jedi: compatissant, digne, courageux, généreux, diplomate, appliqué dans ses études, et surtout en permanence maître de soi et de ses émotions. Maître Yoda lui-même devait dire plus tard à propos de Sora Bulq: "très équilibré dans la Force il était". Totalement dévoué à sa formation, Bulq en vint à rejeter la religion Qay et à se détourner des pratiques culturelles de son peuple, convaincu qu'un jedi devait faire totalement abstraction de ses orignes pour entrer en contact profond avec la Force.
    Un élève prodigue, un maître jedi en puissance ? Certes mais... à l'instar des plus beaux diamants qui possèdent une infime part d'impureté, Sora Bulq possédait une face cachée, qu'il ne montrait jamais à personne. Fasciné par la Force et tous ses pouvoirs, il n'avait pu empêcher que se développe chez lui un certain intérêt pour le Côté Obscur, pour toutes les possibilités qu'il offrait à ses utilisateurs. Mais malgré cette coupable fascination, Sora Bulq restait indéniablement fidèle aux principes de l'Ordre Jedi, autant par conviction que par fidélité envers ses camarades.
    Remarqué pour ses talents dans la force et sa dévotion à la Force, Sora Bulq fit rapidement son ascencion au sein de l'Ordre. De padawan, il passa rapidement chevalier jedi, puis, à la suite d'une mission réussie sur Corulag, le Conseil l'adouba officiellement maître à l'âge de 38 ans, fait exceptionnel pour un jedi. Cette époque représente le sommet de la carrière de Bulq, devenu officiellement instructeur au Temple, spécialisé dans le duel au sabre-laser. Estimé de ses collègues, craint de ses ennemis, adulé de ses élèves, Maître Bulq devint rapidement une figure incontournable de l'Ordre Jedi. Nombre de futurs jedis suivirent sa fructueuse formation, et ses recherches intensives dans la pratique du sabre-laser suiscitaient l'admiration de tous. C'est ainsi que Sora Bulq attira l'attention de Mace Windu, l'un des plus puissants et des plus respectés Maîtres jedis du Conseil. Les deux hommes entrèrent en contact, et leur sympathie réciproque se mua bientôt en une solide amitié. Confiant dans les talents et dans les qualités morales de Bulq, Windu lui proposa de l'assister dans une quête dangereuse: l'exploration du Vaapad. Cette forme du combat au sabre laser était particulièrement redoutée des jedis, car bien que conférant rapidité et puissance à celui qui la maitrisait, elle le conduisait à libérer ses émotions négatives, conduisant meme les plus sages au bord du Coté Obscur. Et Bulq lui-même ne fut pas épargné: lors de ses entraînements avec Mace Windu, la pratique du vaapad accrut sa secrète fascination du Côté Obscur. Tant d'émotion, tant de puissance cachée, refoulée... Le désir inconscient grandit en lui de s'approprier, de canaliser cette puissance, d'explorer tous els aspects de la Force. Toutefois, Sora Bulq sut dissimuler ses coupables impressions à son camarade Mace Windu, qui resta persuadé d'avoir trouvé l'équipier idéal. Leur amitié ne fit ainsi que se renforcer.
    Ayant tissé des liens étroits avec de nombreux maîtres du Conseil et entretenant des relations privilégiées avec ses anciens padawan, Sora Bulq put rapidement étendre son influence au sein de l'Ordre Jedi. Ses conseils, toujours pertinents et sages, renforçaient le respect que lui vouaient ses pairs. Dans un même temps, Bulq observa avec un grand intérêt les déchirures qui affaiblissaient la République Galactique, de la corruption du Sénat au pouvoir croissant que s'accaparaient les grandes compagnies commerciales. A l'instar de nombre de ses collègues, il s'indignait de la dégradation de l'idéal républicain et critiqua vertement la posture ambigue du Conseil des Jedis, qui au nom de ses vieux principes, se refusait à toute ingérence directe dans les affaires de la République. Dans un même temps, Bulq se plongea, cette fois en solitaire, dans l'exploration du Vaapad. Cette forme de combat au sabrelaser si mystérieuse et si puissante ne cessait de le fasciner, au point qu'il en vint à se poser des questions sur certains idéaux de l'Ordre auxquels le Conseil était si fortement attaché, notamment la séparation imperméable entre Côté Lumineux et Côté Obscur. Sans qu'il ne s'en rende réellement compte (Sora Bulq restait profondément attaché à l'Ordre Jedi, et l'idée de trahir ses collègues lui était encore insupportable), le désir de domination et d'absolu faisait son nid au sein de son esprit. Le Vaapad, lentement mais sûrement, créait un nid de Ténèbres, au fond duquel nulle Lumière ne brillait. Cependant l'évènement décisif, qui allait définitivement plonger Sora Bulq dans les bras du Côté Obscur, était encore à venir. Comme 200 autres jedis parmi les plus nobles et les plus expérimentés, Sora Bulq fut désigné par Mace Windu pour prendre part une mission de secours sur Géonosis. L'objectif était double: venir au secours d'Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker et démasquer un odieux complot contre la République. Ce fut avec enthousiasme que Sora Bulq se rallia à l'expédition, et il entraina dans son sillage nombre de ses amis et padawans. Mais sur place, les choses tournèrent très mal: pris au piège dans l'Arène de Géonosis, les jedis se retrouvèrent encerclés par une véritable armée de droides de combats ultra-modernes, et nombre de vaillants guerriers périrent fauchés sous la mitraille. Avec horreur, Sora Bulq vit tomber plusieurs de ses anciens padawans et amis, tels le Klatooinien Galdos Stouff. Lui-même crut sa propre fin arrivée, et ne dut la vie sauve qu'à l'intervention inopinée des clones de la Grande Armée de la République. Sora Bulq fut sauvé, mais son esprit sortit profondément traumatisé de l'expérience géonosienne. En plus de l'insoutenable douleur de voir périr ses amis les plus proches, le cauchemar dans l'Arène avait cruellement mis en évidence la faiblesse et la décadence de l'Ordre Jedi, désormais impuissant même face à des droides de combat. La souffrance et le doute agrandirent la fissure que la pratique du Vaapad avait déjà créé au sein des convictions jedis de Sora Bulq. Pendant plusieurs jours, reclus dans son appartement, le weequay ne donna plus signe de vie. Lorsqu'enfin on le vit reprendre sa place parmi ses camarades jedis, tous remarquèrent que quelque-chose avait changé: lui qui n'hésitait jamais à donner son avis sur tout restait taciturne et silencieux lors des réunions. Par ailleurs, son regard brillait d'une sorte de braise que l'on ne voyait pas auparavant. Néanmoins, c'est avec conviction que Sora Bulq se proposa pour se rendre sur Bakura, accompagné d'un de ses anciens camarades Tholme, pour capturer le comte Dooku. Par-dessus tout, Bulq désirait en finir avec le traître responsable de tant de crimes et venger la mort de ses camarades disparus.
    Sur Bakura le comte tomba dans le piège, et les sabres s'entrechoquèrent dans un furieux combat. Tout en esquivant les coups de ses adversaires, Dooku commença à argumenter en faveur de la Confédération des Systèmes Indépendants, insistant sur la corruption de la République et la décadence de l'Ordre Jedi. Tout à sa haine contre le traître, Sora Bulq ne preta tout d'abord aucune attention à ces paroles. Puis il fut projeté par des éclairs de force contre un pillier, et sombra dans l'inconscience. A son réveil, le comte avait neutralisé Tholme et soignait les blessures du weequay. Patiemment, Dooku reprit son discours là où il l'avait interrompu. Ayant sentit une faille dans l'armure mentale de Sora Bulq, il lui expliqua que pourque la Galaxie retrouve la Justice et la Paix, les jedis devaient balayer les politiciens corrompus et autres manipulateurs. Eux seuls, formés à la Force et connaissant les lois de l'Univers, seraient aptes à rétablir l'équilibre, la justice et la paix. Lui, Dooku, n'avait jamais voulu que le bien de l'Ordre et de la Galaxie. Le massacre de 200 jedis sur Géonosis était le fruit de la bêtise et de l'arrogance du Conseil, qui s'accrochait encore à de vieux principes stériles, et de la fourberie de Palpatine et des autres républicains. Sora Bulq se sentit plus troublé qu'il ne l'aurait voulu par les arguments du comte. L'image de ses camarades morts sur Géonosis lui revint à l'esprit, et en repensant à l'obstination des membres du Conseil, le sentiment d'avoir été manipulé depuis le début le gagna. Dans un même temps il se souvint de la sensation exquise de puissance qu'il avait ressenti en pratiquant le Vaapad, et du refus entêté de Mace Windu de laisser les autres jedis découvrir ce formidable pouvoir. Telle une forteresse ouvrant ses portes à l'armée ennemie, Maître Bulq s'abandonna définitivement au poison de la haine, qui s'insinua dans les méandres de son esprit et, dès cet instant, lui interdit tout retour vers le bien. Toute la colère qu'il avait accumulé contre la CSI se retourna brusquement contre la République et les chefs de l'Ordre Jedi, qu'il accusait d'avoir corrompu l'Ordre à ses racines. Le comte Dooku ne lui apparut plus comme un igoble traître, mais comme un sage, un idéaliste éclairé qui rêvait de remodeler l'Ordre tel qu'il était à ses origines. Sora Bulq avait compris où était sa place, quelle était la cause à servir. Désormais, il serait l'âme damnée du comte Dooku. Cependant, les deux hommes jugèrent plus prudent de ne pas afficher tout de suite cette trahison. D'ailleurs, Maître Bulq ne se considérait pas comme un traître: pour lui, c'étaient le Conseil et ses partisans qui avaient trahi l'Ordre Jedi et corrompu l'esprit de leur disciple en leur inculquant la faiblesse, la soumission et l'aveuglement. Lui, Sora Bulq, allait réparer ces péchés. Il modèlerai de nouveaux adeptes pour reforger un Ordre Jedi purifié.
    Dooku partit en laissant à Sora Bulq les moyens de le recontacter, ce dernier vint au ecours de Tholme, toujours blessé sous les décombres, et le ramena sur Coruscant, où les deux furent reçus en héros. Officiellement, ils avaient été tous deux écrasés et laissés pour morts par Dooku, qui s'en était allé pour de nouvelles batailles. Même si au fond de lui il méprisait nombre de ses collègues jedis, en particulier son ex-ami Mace Windu, Bulq s'efforça de garder bonne figure et sourit aux compliments et aux encouragements. Mais peu de temps après, conformément à ses accords avec le comte, le Weequay entama un long travail de sape dans les rangs de l'Ordre Jedi, avec l'espoir de créer un véritable schisme. Non seulement il a refusé, à la stupéfaction générale, de prendre le commandement d'une armée clone, mais il ne cesse d'exhorter ses collègues à négocier avec la Confédération pour combattre la corruption de la République, le véritable ennemie. Aujourd'hui son influence ne cesse de grandir au sein de l'Ordre, un certains nombre de jedis hésitent à mettre leur sabre au service de la République après avoir écouté ses arguments. Aucun d'entre eux n'a décelé l'âme noire qui se cache sous l'apparence du respectable Maître, aucun d'entre eux n'a repéré l'agent numéro un du comte Dooku. Toujours à l'écoute des instructions de son maître, Bulq n'attend qu'un ordre pour frapper...



  • Inventaire :comlink, deux sabre-lasers à lame bleue
  • Description mentale :Il faut distinguer clairement l'image que Sora Bulq donne de lui-même à ses collègues jedis et l'individu qu'il est réellement au fond de lui. En apparence, le weequay est resté un Maître Jedi ouvert et compréhensif, profondément dévoué à l'Ordre et déterminé à combattre le Côté Obscur par tous les moyens. Sora Bulq s'efforce toujours de dissimuler ses véritables pensées derrière un brouillard de force, selon l'enseignement du comte Dooku, et tous ses anciens camarades se sont laissés prendre au piège. Personne n'arrive à voir Maître Bulq tel qu'il est vraiment: un esprit profondément traumatisé par la Bataille de Géonosis, fasciné par les pouvoirs du Côté Obscur et pétri de haine envers le Conseil Jedi et la République. Même si Bulq reste persuadé qu'il défend les vrais principes de l'Ordre Jedi, c'est bien la marque des Siths que Dooku a imprimé de façon ineffaçable sur son esprit. En effet, le weequay porte une considération démesurée pour lui-même et l'étendue de ses pouvoirs, et surtout il ne recule désormais devant aucune fourberie, devant aucun crime pour satisfaire ses ambitions. Il lui arrive de ressentir de la sympathie pour d'autres jedis, en particulier pour ses anciens disciples, mais toujours dans l'optique de les controler, de modeler leur esprit pour en faire de fidèle serviteur de lui et du comte Dooku. C'est surtout envers le Conseil et les hauts responsables jedis que Sora Bulq dirige son amertume, car il les rend responsable de la décadence de l'Ordre et de l'instabilité qui déchire la Galaxie. Il n'éprouve ni respect ni sympathie pour Yoda ou Ki-Adi-Mundi, mais cela reste peu de chose comparé à la haine profonde qu'il éprouve envers Mace Windu, son ancien ami qui l'a autrefois initié au vaapad. Bulq rend Windu responsable du sauvetage raté de Géonosis où tant de jedis ont perdu la vie, le jedi humain incarne tout ce que l'Ordre jedi a d'aveugle et de corrompu.
  • Intérêts : l'étude de la Force, le Vaapad, la puissance et la domination, la formation des jedis
  • Répulsions : la République corrompue et son chancelier, le Conseil des jedis, la lâcheté, l'aveuglement

    Présence
  • Fuseau Horaire :France
  • Disponibilité :Limitée, principalement le week-end et pendant les vacances. Rythme de réponse rp plutôt lent
  • Indisponibilité :le reste du temps sauf exceptions


Dernière édition par Sora Bulq le Mar 28 Fév 2012 - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wullf Yularen
Spécialiste
avatar


Feuille de personnage
Crédits: 200

MessageSujet: Re: Sora Bulq [à finir]   Lun 27 Fév 2012 - 20:35

Terminé?
Revenir en haut Aller en bas
Sora Bulq
Novice
avatar


MessageSujet: Re: Sora Bulq [à finir]   Jeu 1 Mar 2012 - 20:36

Terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Obi-Wan Kenobi
Administrateur
avatar


Feuille de personnage
Crédits: 200

MessageSujet: Re: Sora Bulq [à finir]   Ven 2 Mar 2012 - 19:29

Je n'ai rien à dire sur cette présentation, je peux donc valider !
Revenir en haut Aller en bas
Gestion
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Sora Bulq [à finir]   Ven 2 Mar 2012 - 19:42

Bien, je n'ajouterai rien concernant la présentation en elle-même, Obi Wan ayant déjà donné son avis mais je parlerai de ton avatar. Merci de le modifier afin qu'il ne dépasse pas 150 pixels de largeur dans le but de ne pas déformer la page.

Wink

_________________
Gestion - Maître du Jeu économique
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sora Bulq [à finir]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sora Bulq [à finir]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pages Indispensables :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-
Sauter vers: