AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En Première Ligne [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cmdt. Aleksei Freig
Spécialiste
avatar


MessageSujet: En Première Ligne [Libre]   Ven 30 Sep 2011 - 19:20

      First Line (Part 1)
__________________________________________________________

- Monde Inconnu - Bordure Extérieure - Heure Locale 22h25 -
- Alekseï Freig -


Six mois qu'ils étaient là.

Aleksei marchait en tête de la petite unité de commando envoyée pour une énième mission de reconnaissance autour du Destroyer Acclamator « Le Hallebarde ». Contraints de se poser en catastrophe après de sérieuses avaries, le Croiseur n'avait plus d'hyperpropulsion depuis tout ce temps, et ils étaient coincés sur cette planète sans nom, perdue quelque part sur la Ligne de front de la Bordure Extérieure.

Chaque journée passée ici était une bataille pour la survie. Trouver de l'eau, de la nourriture, compter scrupuleusement ses munitions … Cela faisait deux semaines que les rations de survie à bord du Hallebarde étaient intégralement consommées. Et il fallait à présent vivre de ce que l'on trouvait. Partir à la chasse tout les jours n'était pas de tout repos, et l'on était pas toujours sûr de revenir les mains pleines. Le Crash de l'Acclamator avait fait déserter beaucoup de bestioles de la région. Résultat, ils étaient dans une zone vide, désertée et visiblement malade. Les fuites de carburant des réacteurs du vaisseaux étaient en train de tuer la faune et la flore locale à petit feu.

Il leur fallait partir loin, toujours plus loin, pour trouver de quoi se nourrir. Aleksei avait monté cette petite équipe d'une vingtaine de soldats pour mener une expédition de six jours loin du vaisseau. Ils avaient emmené plusieurs palettes réfrigérantes sur sustenteurs pour stocker ce qu'ils trouveraient.

Il était tard, très tard dans la nuit, et le groupe venait de faire halte et de monter un petit bivouac au pied d'une cascade. Aleksei était parti pour remplir les gourdes de l'eau fraîche qui tombait des hauteurs. Une analyse moléculaire rapide lui révéla qu'elle était parfaitement potable. Il remplit la douzaine d'outres qu'il avait sous les bras et les chargea, une à une dans son packetage. L'instant d'après, il était de retour au campement et jetait à ses hommes les gourdes pleines. Aussitôt, ils burent goulûment. La journée avait été dure et personne ne se passerait d'une eau potable, claire et fraîche.

Aleksei s'accroupit prêt des flammes dansantes de l'âtre. Deux hommes jouaient au Pazzac. Il regarda la partie pendant plusieurs minutes avant de se rendre compte qu'on l'interpellait :
    [Cap. Melborn] Sérieusement Commandant, on a seulement une foutue de chance de se tirer de ce trou à rat ?
    [Cmdt. Freig] Pas la moindre idée Caporal. Demandez-ça au général, voir ce qu'il vous répondra.
    [Cap. Melborn] Ouais. Pas un seul tas de ferraille à dézinguer. Et la République a l'air de s'en foutre comme d'une guigne. Tu parles d'une mission. Je m'demande si je préférais pas les champs de Bataille de Derylinn moi. Au moins l'ennemi, je le voyais.
    [Sldt. Ryan] D'accords avec vous Caporal. Ici, notre seul ennemi c'est le froid et l'humidité la nuit, la chaleur insoutenable dans la journée, la pollution qu'on a provoquer tout seul, comme des grands, et ces putins de bestioles qui s'infiltrent partout. Tiens ! J'me d'man... Quoi ?
Aleksei avait tendu la main en un signe d'arrêt. Il se redressa et s'empara de son DC-15.
    [Sldt. Ryan] Qu'est ce qui vous arrive Commandant ?
    [Cmdt. Freig] Vous entendez ?
Les autres se regardèrent, incrédules. Au bout d'un instant, c'est Melborn qui brisa le silence …
    [Cap. Melborn] Oh Bordel … Commandant, y'avait pas de vaisseaux de transports en état de fonctionner à bord du Hallebarde ?
    [Sldt. Ryan] Non.
Melborn se redressa. On entendait à présent nettement le léger bourdonnement des réacteurs d'un appareil aérospatial en approche. Aleksei fouillait le ciel avec ses lunettes infrarouges.
    [Cmdt. Freig] Là ! Et il n'y en a pas qu'un ?
    [Sldt. Ryan] Je les vois ! Oh Bordel … C'est toute une armée !
Approchant à bonne vitesse, une douzaine de Barges de transport de la Fédération du Commerce, les célèbres CC-9979 descendaient vers le sol de la planète. Le son de leurs réacteurs emplissaient le ciel de la planète. On les entendait nettement à présent, et toute la section était debout, les yeux vers le ciel.
    [Cmdt. Freig] On doit en savoir plus. Suivez-moi !
Il enjamba le feu et fit signe à ses hommes de l'éteindre. On repoussa le matériel vers un abri, repéré plus tôt afin de se couvrir en cas de pluie. Aleksei laissa une équipe de 4 hommes pour surveiller la position avant de s'élancer à toute allure derrière les Barges de Transport. Ils allaient se poser dans les clairières, un peu plus en amont de la rivière. En quelques minutes de marche, ils arrivèrent au site de l'atterrissage. Toute une armée de droïdes de combat était en train d'installer une véritable base militaire pour mener des opérations de combat futures dans la région. Aleksei distinguait même plusieurs outils de forage installés dans le but de creuser un puits à sphère droide sans doute.
    [Cap. Melborn] J'ignorais que ce monde était aussi stratégique.
    [Cmdt. Freig] Il ne l'est pas vraiment. Mais il y a un croisement d'ou se croisent six routes hyperspatiales à deux années lumières d'ici. Théoriquement, une base de la République s'y trouve. Si nous avions des communications fonctionnelles, ils serraient déjà venus à notre secours.
Aleksei réfléchissait. Il était à deux jours de marche du Hallebarde. Mais il ne pouvait pas laisser deux jours d'avance à ces innombrables forces ennemies, et leurs comlinks n'étaient pas assez performants pour contacter le Hallebarde sans un relais hyperspatial. Il réfléchit plusieurs minutes durant avant de faire signe à ses hommes de se replier à l'abri des bois.
    [Cmdt. Freig] Melborn, vous et Clark, prenez vos sections. Retournez au camps de base, embarquez tout et prévenez le général. Razul et moi, nous restons ici avec nos hommes pour installer un poste d'observation.
    [Cap. Melborn] Nous ouvrons la Voie Commandant, répondit Melborn, citant la devise des Forces Spéciales du groupe de Carida : Les Pathfinders, auxquels ils appartenaient tous.
Aleksei et ses hommes se séparèrent aussitôt pour s’exécuter. Il y avait du travail, beaucoup de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En Première Ligne [Libre]   Jeu 6 Oct 2011 - 19:51

    La machine de guerre de la Confédération des Systèmes Indépendants avait été stoppés net dans son incroyable avancés, des opérations militaires étaient exécutes sur Nar Shadda avec un Hutt du nom de Grugaa. La CSI devait réussir cette mission majeur si elle ne voulait pas perdre de l'avances sur la république corrompus et indigne de gouverner. Le général Grievous, membre éminent de la Confédération et général en chef des forces armées séparatistes ainsi qu'apprenti de Dooku. Tueur de Jedi depuis longtemps, le général cyborg était une créature assoiffés de sang. Il avait donc était désignés par le Comte Dooku en personne, bien que son existence était tenus secret, certains séparatistes connaissait l’existence de Grievous qui avait tuer plusieurs Jedi et dizaine de clones dans les catacombes de Géonosis, ont reporta cette acte sur les armes soniques de Géonisiens. Aujourd'hui il allait faire une nouvelle opération séparatiste, mais il ne commanditerai pas l'armée Séparatiste, seulement à distance, l’envoyée sur le terrain serait Whorm Loathsom, un puissant général du conglomérat Retail Caucus. Ce même conglomérat avait vus l’intérêt d'installés des Usines et autres bâtiments sur la planète. Il comptait totalement modifiés la planète, soutenus par la Confédération, Retail Caucus avait envoyés une force militaire composés de deux Munificent, d'un Cargo de la Fédération du Commerce, le tout accompagné par une petite armée de Droide de Combat pour transformer ce monde et faire de lui un monde industrielle incroyablement pollués... Tant de plans diabolique.

    Au commande de cette petite armada, Whorm Loathsom, général talentueux de Retail Caucus comme dit plus haut. Les deux vaisseaux de guerre de la Confédération des Systèmes Indépendants, plus précisément du conglomérat membre... Immédiatement des escadrons de vautours décollèrent des hangars pour faire quelques vols de patrouilles classiques. Puis ont commença à faire descendre de puissantes Barges CC. De véritables engins de guerre, remplis d'armes de guerre, droide de combat. Char, Droide Araignées et plein d'autres engins maléfiques... L'armée arriva à terre en quelques minutes, les bruyants bruits de réacteurs couvrit toutes la vallée. A leur plus grande stupéfaction, le monde paraissait pollués, ou du moins cette région car des sondes avaient révélés des espaces magnifiques sur d'autres endroits... Mais ce qui étonna le plus le général, ce fut qu'à certains endroits ce n'étaient pas pollués. Lorsque toute l'armée commençait à s'installer il donna ses ordres :

    - Préparez un avant poste. Demain à l'aube, que les droides se mettent à construire nos industries lourdes [Il eut un petit rire sonore] Que chaque jour, chaque heure l'avant poste et les industries avancent. Détruisez toute jungle, toute forets, toute végétations et toutes formes vivantes... Envoyez également des patrouilles de STAP dans les alentours, je veut connaître la raison de ces agitations sur la planète. Etablissez également un périmètre de sécurités.
Revenir en haut Aller en bas
Cmdt. Aleksei Freig
Spécialiste
avatar


MessageSujet: Re: En Première Ligne [Libre]   Sam 15 Oct 2011 - 8:17

      First Line (Part 2)
__________________________________________________________

- Monde Inconnu - Bordure Extérieure - Heure Locale 00h15 -
- Alekseï Freig -


    [Cap. Razul] Ca bouge en bas monsieur.
Aleksei détourna un instant son regard du petit a-pic rocheux que lui, Razul, et leurs six hommes étaient en train de monter. Il dépassait à peine la tête des frondaisons de l'épaisse forêt, mais put sans mal voir une douzaine de STAP décoller du camp de base pour filer à travers les bois. Plusieurs patrouilles de droïdes se mettaient également en route tandis que l'on distinguait la silhouette d'un poste de commandement de la Fédération du Commerce se dresser à l'endroit de la clairière.
    [Cmdt. Freig] Ils ont l'air de vouloir rester ... Bon aller, on ne traine pas.
Aleksei posa la main sur le rebord des saillies de la falaise et se hissa, sans mal, sur le plateau, d’où il avait une parfaite vue plongeante sur la clairière. après une demi-douzaine de mètres à découvert, on trouver la lisière des arbres. C'est là que les huits hommes s'appliquèrent à creuser un trou et à installer quelques remblais, avant de tendre des filets de camouflage au dessus de leur tête. Ils installèrent deux lances missiles et deux mitrailleuses lourdes sur des trepieds pour surveiller les environs de leur petite position, et Aleksei et Razul partirent pour installer une bande de mine dans les sous-bois derrière eux. Ils avaient donc placer quatre mines à action de zone fixe, à trente mètre de distance les unes des autres, l'explosion d'une seule de ces mines pouvait mettre hors combat une quarantaine de combattants ennemis. Derrière, 12 Mines à actions locales éliminerait les droïdes survivants, et enfin, 4 Mines à action dirigée, et reliées à un poste de commande dans l'avant-poste, pouvaient exploser simultanément et cacher les soldats Caridans derrière un mur de billes d'aciers.

Et si jamais il restait un seul droïde ennemi pour venir faire le malin avec les défenses du postes, 3 mines éclairantes avaient été placées afin de s'assurer qu'ils soient bien visible, la nuit, pour que les mitrailleuses lourdes puissent faire un carton. On s'était par ailleurs assuré que les mines n'étaient pas dangereuse pour son propre camp, en enregistrant leurs localisations précises sur les pads des soldats de la République. Si en traversant le champ, leurs pads bippaient de plus en plus rapidement, ils s'approchaient d'une mine. Sinon, ils pouvaient marcher tranquillement. Les Mines à action locale devraient être franchies de manière plus prudente, c'est à dire le PAD à la main. En effet, la ligne sur laquelle était tendue les fils pièges était signalée par un trait rouge sur l'écran de l'appareil. Sauf qu'un seul petit pas de travers, et un soldat activait le tendeur, faisant du même coup, sauter toute sa section. Raison pour laquelle on se penchait afin de chercher le fil piège, et de l'enjamber correctement ...

Ses arrières assurés, Aleksei se repencha en direction du campement ennemi, ou, silencieusement, il observait. Ils avaient quatre jours à tenir dans ce petit avant-poste, avant que leurs hommes aient fini leur aller-retour entre ici, et le site du Crash du Hallebarde ... Et naturellement, avant qu'ils ne reviennent avec toute une armée et un corps complet de RT-TT pour faire de la purée de droïdes.
    [Cap. Razul] Commandant ? Vous ne croyez pas que les STAP auront vite trouver le Hallebarde ?
    [Cmdt. Freig] Ils tomberont d'abord sur les patrouilles de sécurité, qui pullulent dans la région du Crash. Impossible pour eux d'avoir la localisation précise du Hallebarde. En tout cas pas du premier coup.
Freig se mordit la langue. L'ennemi avait aussi ses propres patrouilles de sécurité, et ils étaient pile dans la zone définie par leurs chefs afin d'assurer la sécurité du périmètre. Avant la fin de leurs quatre jours d'attente, les mines auraient péter, et les mitrailleuses cracher leurs coups de feu.
Revenir en haut Aller en bas
Holocron
Novice
avatar


MessageSujet: Re: En Première Ligne [Libre]   Sam 15 Oct 2011 - 14:40

La nuit était fraiche.

Retranché derrière leur véritable armurerie, les soldats du croiseur Destroyeur Acclamator avaient encore quatre jours à attendre avant de pouvoir espérer avoir le moindre renfort du Général. A en juger l'armada séparatiste ayant fait irruption sur la planète, il ne faisait aucun doute que ces renforts allaient bientôt s'avérer nécessaire, et indispensable. Qui plus est, dans la situation actuelle, il s'avère extrêmement délicat de patienter ces quatre jours pour les républicains. Sans aucune ration restante, les soldats du "Hallebarde" n'ont d'autres choix que de chasser la faune locale, et d'exploiter la flore. Avec une telle invasion qui se profile, subvenir à de tels besoins risque de devenir délicat. Certes, entrainés aux combats, les troupes de la République peuvent se battre le ventre vide. Mais cela risque de fortement réduire leur efficacité. C'est d'ailleurs un problème auquel n'est pas confronté l'armée droïde.

Légère en nourriture, légère en munition, la petite escouade, désormais composée de seulement seize homme, et commandée par le Commandant Freig, allait devoir réfléchir et jouer finement. Si les STAP les découvraient, ils allaient devoir à tout prix les empêcher de prévenir de leur présence. Pour l'instant bien camouflé, le problème ne semblait pas se poser.

Un autre imprévu pouvait venir à arriver. Bien entendu, les soldats étaient entrainés à s'adapter à tout terrain, qu'il soit hostile ou accueillant, jungle ou désert. Cependant, malgré cela, ils évoluaient désormais en terrain inconnu. Jamais auparavant ils ne s'étaient éloignés aussi loin du Destroyeur déchu. La topologie du secteur ici leur était totalement étrangère, et seul leurs instruments et leur expérience pouvaient les renseigner. Un autre avantage de la confédération qui, bien évidemment, ne se lance pas dans l'invasion d'une planète sans en avoir étudié les caractéristiques au préalable.


Dans la nuit, le bruit des STAP résonnait, et faisait parfois sursauter les hommes sur le qui-vive. La faune locale, oiseau, insecte, faisaient également vibrer la nuit d'un tas de bruits étranges. Il faisait sombre, très sombre. L'obscurité semblait être bien plus dense que deux heures auparavant. Puis, un silence tomba. Plus un bruit. Plus de STAP. Plus d'oiseaux. Plus d’insectes... Rien. Les soldats du commandant Freig eux-même se figèrent, dans le doute, et empoignèrent les poignées de leur Blaster, ou les commandes des batteries de mitrailleuse. Tout était calme. Seul dans la nuit résonna le bruit rebotique d'un vocalisateur.
    [Droïde de Combat B1] Quelque chose d'humanoïde a traversé ces plateaux Capitaine.
    [Cpt. Droïde de Combat B1] Transférez les données relatives à ces empreintes au vaisseau de commandant soldat.

Le droïde à la peinture jaune, qui semblait être le capitaine de cette patrouille de reconnaissance et de sécurisation du périmètre fit ensuite signe de reprendre le mouvement.
    [Cpt. Droïde de Combat B1] Orientation de la patrouille vers secteur forestier. Suivons traces suspectes. Terminé.

Ainsi, celui-ci venait de signaler la position de la patrouille au poste de commandement. Si la patrouille venait à disparaitre, celui-ci en serait directement averti.

Posture délicate pour les soldats de la République puisqu'une patrouille d'une trentaine de droïdes fait route directement sur leur position. Si celle-ci est éliminé, leur position sera révélée au poste de commandement. Sinon, ils peuvent se replier, mais cela induirait ne plus attendre de renfort, car les quatre hommes envoyés ne seraient plus au courant des coordonnées.

Pour les séparatistes, la situation s'avère être plus embêtante que prévue, puisque plus l'on s'éloigne de la clairière et plus on va profondément dans la forêt -à avoir proche de la carcasse du Hallebarde-, plus la jungle est dense, jusqu'à même empêcher l'accès aux STAP. Faute de pouvoir pénétrer plus profondément cette dense jungle avec ses STAP, les séparatistes vont devoir trouver une autre solution pour explorer le secteur.
Revenir en haut Aller en bas
Cmdt. Aleksei Freig
Spécialiste
avatar


MessageSujet: Re: En Première Ligne [Libre]   Sam 15 Oct 2011 - 22:29

      First Line (Part 3)
__________________________________________________________

- Monde Inconnu - Bordure Extérieure - Heure Locale 00h15 -
- Alekseï Freig -


Aleksei retînt un juron. Il se retourna vers ses hommes et lâcha, d'une voix froide :
    [Cmdt. Freig] Qui est le lourdaux qui leur a laissé un panneau d'indication en cadeau ?
Naturellement personne ne répondit. Le commandant s'accorda donc trente secondes pour réfléchir.
    [Cmdt. Freig] Razul. Toi et tes gars, vous restez ici. Ma section va partir en avant et tenter de les éloigner de notre position. Si nous ne sommes pas de retour ici dans une heure, abandonnez la position et retrouvez-nous à l'endroit ou nous avons demander à Melborn et à ses gars de rejoindre le Hallebarde. Là, attendez une heure encore. Si on est toujours pas là, tirez-vous et rejoignez le croiseur au trot. La Mission est annulée. Compris ?
Le Caporal hocha la tête. L'instant d'après, les quatre compagnons d'Aleksei quittaient leur abri et progressaient en tirailleur, accroupit dans le sous-bois. Ils avaient laissé cinq mètres entre chacun d'eux et avançaient méthodiquement, d'une cachette à une autre. Silencieusement, ils traversèrent le champ de mine et s'efforcèrent de déborder les droïdes par la gauche. Arrivés à cette position, Aleksei signala sa position aux droïdes de combat ennemis en abattant leur capitaine d'une rafale en pleine tête. Et aussitôt, leur troupe battit en retraite. Ils espéraient avoir les droïdes sur leurs talons. Cela fausserait la zone de recherche de l'ennemi, et permettrait ainsi à Freig et à ses hommes de préparer leur évacuation vers un nouveau point d'observation. Courant à travers les bois en lachant de temps à autres quelques rafales au jugé, les quatre soldats Caridan s'efforçaient à présent de conduire les droïdes loin de leur cachette. Juste histoire de leur donner le change. Mais ils devaient faire vite : le temps leur était compté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En Première Ligne [Libre]   Dim 16 Oct 2011 - 12:54


Whorm Loathsom, Général de la Retail Caucus



    [Droide Tacticien LI-201] Communication de la patrouille de reconnaissance, Général...

    [Whorm Loathsom] Activez la communication !
    [Cpt. Droïde de Combat B1] Orientation de la patrouille vers secteur forestier. Suivons traces suspectes. Terminé.[Droide Tacticien LI-201] Bien reçu, nouveau contact dans 0H5 Heure Locale.


    Le Général de Retail Caucus, Whorm Loathsom se leva de son siège, situés dans la salle de commandement. Elle même situés dans la nouvelle base séparatiste. Il sortit sur le balcon de la salle de commandement puis observa la base, une base très protégés se trouvant au centre d'une autre base, moins sécurisés mais avec de vastes murs qui protégés l'endroit, un endroit clos, fermés ou personne ne pouvait voir ce qu'il s'y tramait. De nombreuses plates formes hébergés de magnifiques Plate Forme de Missiles Lourdes PML, le tout armés de nombreux missiles mortelles. Il ne fallait pas oublier les Chasseur Vautour et leur compatriotes les bombardiers Hyena... Ont pouvait observer des dizaines de milliers de droide qui gagnait chaque jour du terrain sur la faune et la flore de cette planète. Quelques minutes plus tard, LI-201 ne mit que quelques minutes à revenir, il expliqua que les troupes étaient bloqués dans la jungle, il ordonna leur repli de quelques centaines de mètre, distances de sécurités. Puis ont pu voir des Plates Formes PML suivit de bombardier Hyena partir en direction de la jungle.

    En quelques minutes ont pu voir un escadron composés de douze bombardier Hyena, secondés par trois PML. Ceux ci arrivèrent en formation de triangle, les bombardiers largèrent de nombreuses bombes à protons sur la jungle dense. Suivis pour nettoyer le tout de nombreux missiles qui nettoyèrent la zone... Laissant une grande partie de la jungle, un terrain ravagés... Puis ont ordonna l'envoi d'une compagnie composés de cinq TMT secondés par trois CAB le tout soutenus par une vingtaine de STAP. Ils largeront leur droides qui pourront alors s'armer de tronconneuse et détruire totalement la jungle. Sachant qu'ils avanceront soutenus par des patrouilles de B1 armés de Blaster E-5...

    Pendant ce temps les droides c'étaient remis sur les STAP et poursuivais leur poursuivant à vitesse éclair... Quelques STAP purent malheureusement s'écraser contre des arbres. D'autres réussissaient parfaitement à s'enfoncer dans la foret, mais jusqu'à quel profondeur ?

Revenir en haut Aller en bas
Holocron
Novice
avatar


MessageSujet: Re: En Première Ligne [Libre]   Mer 23 Nov 2011 - 17:30


Les stratégies utilisées par les deux bords avaient payé.

D'un côté, Le commandant Aleksei et ses trois hommes avaient réussit à berner les droïdes, ceux-ci étant bien trop occupées à les suivre pour réaliser qu'il y avait peut-être d'autres hommes, ailleurs. De tout façon, ce raisonnement semblait logique puisqu'il venait de s'être fait attaquer. La bonne nouvelle pour le commandant Freig, c'était que sa diversion avait été un succès, et que ces hommes avaient donc du temps. La mauvaise nouvelle, c'est qu'il se retrouvait avec une escouade de plus de 20 droïdes aux talons. Il est avis qu'il n'a d'autres choix que des les semer vite. Ou de les détruire, ce qui nécessiterait beaucoup d'ingéniosité étant donné le surnombre de l'adversaire. De toute façon, que sa décision soit de courir à en perdre haleine, de se cacher, ou de combattre, il devait prendre la décision rapidement, car les droïdes gagnaient du terrain.

En face, la décision de bombarder la zone avait payé pour la CSI, nettoyant la zone de toute sa végétation, et lui permettant de progresser avec ses STAPs bien plus en profondeur. La zone était donc plus simple à ratisser. La CSI avait donc bien vu de bombarder la zone.

Enfin... c'est sans compter cette mauvaise nouvelle là également : l'épouvantable bruit assourdissant et les tremblements des explosions des bombardiers ont put être ressenti à des kilomètres à la ronde, chose qui n'est pas sans avoir alerté l'épave de la Hallebarde, qui, bien qu'ignorant la présence de la CSI, se prépare à tout, même si ses communications avec l'équipe de reconnaissance d'Aleksei Freig sont coupées.




Situation a écrit:

- Les STAPs auront localisé l'épave de la Hallebarde dans deux tours de jeu.
- Malgré le fait que les quatre soldats envoyés pour prévenir le Hallebarde ne soient pas encore arrivés, celle-ci se prépare à se défendre contre un danger inconnu.
- Aleksei et ses quatres hommes seront rejoins par les droïdes au prochain tour de Grievous sauf si le commandant fait quelque chose avant

Revenir en haut Aller en bas
Cmdt. Aleksei Freig
Spécialiste
avatar


MessageSujet: Re: En Première Ligne [Libre]   Mer 23 Nov 2011 - 21:57

      First Line (Part 4)
__________________________________________________________

- Monde Inconnu - Bordure Extérieure - Heure Locale 00h25 -
- Alekseï Freig -


Aleksei courait depuis maintenant dix bonnes minutes, accroupie dans les hautes herbes. Les peintures camouflages qui recouvraient son armure en faisait une ombre furtive que les droïdes avaient bien du mal à voir. Cependant, alors qu'il s'arrêtait derrière un arme, tirant quelques coups de feu au jugé en direction des droïdes, un brouhaha infernal déchira les airs : l'artillerie Séparatiste se mettait en batterie. Et même s'il y avait quatre vingt kilomètres du Hallebarde jusqu'au site d'atterrissage, il fallait reconnaitre que la perspective de voir le Hallebarde découvert était peu, très peu réjouissante. Aleksei se doutait que quelque chose d'anormal se passait, sans trop savoir quoi. Il lui fallait maintenant éllaborer une contre-attaque convenable et rapidement. En priant pour que le Hallebarde prenne la décision d'une résistance frontale, Aleksei sortit de son couvert, une grenade à fragmentation entre les mains.
    [Cmdt. Freig] A COUVERT LES GARS !
Aussitôt, tel un seul homme, animés d'une même volonté, les quatre soldats clones se jetèrent ventre à terre dans des replis de terrain. La grenade décrivit un élégant arc de cercle et explosa en plein vol, au dessus des droïdes, projetant des schrapnels sur prêt de 30 mètres de diamètre, broyant tout ce qu'ils rencontraient : feuilles, écorce, herbe, carcasses métalliques de B1, branches, et armes. Il était encore difficile d'évaluer les dégâts occasionnés par la grenade, mais il était certain, en revanche que les droïdes devraient réfléchir à deux fois avant de s'attaquer aux forces spéciales de la République maintenant.
    [Cmdt. Freig] EN POSITION !
En moins d'une seconde, les soldats de la République avaient repris leurs postes, chacun derrières leurs abris, ils abattaient maintenant les unes après les autres les unités droïdes ennemies les plus désorientées. Aleksei lâchait ses rafales avec une précision terrifiante. Chaque coup au but causait une destruction de plus dans les rangs de l'ennemi. Mais dans la situation présente, c'était les clones qui étaient fixés sur un point précis, et risquait de subir le renfort de soutiens plus lourds, comme un bombardier droïde par exemple ... Aussi Aleksei ordonna-t-il d'évoluer à ras le sol, presque à quatre pattes, d'un couvert à un autre. Ses hommes avançaient deux par deux. Tandis que deux d'entre eux offraient une couverture qui prenait la forme d'un tir de suppression, afin de contraindre les droïdes à s'abriter, les deux autres avançaient prestement jusqu'au prochain couvert.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En Première Ligne [Libre]   Sam 26 Nov 2011 - 9:50


Whorm Loathsom, Général de la Retail Caucus



    [Droide de Combat B1- 3B3-512] Général ? Communication de la patrouille... 0H01 de retard.
    [Whorm Loathsom] J'écoute....


    L'imposant général qui observait depuis le balcon la base en constructions tourna les talons avant de marcher en direction de l'hologramme qui apparut rapidement... Le capitaine Droide était là, il semblait s'agiter et des tirs de blaster traversaient le champ de vision. Puis un droide fut abattu. Le Général fronça les sourcils en attendant une explication...

    [Cpt. Droide de Combat B1- O.M.8] Veuillez excuser ce léger retard général. Nous sommes en plein combat avec une escouade de ce qu'ils semblent être les forces spécial de la république. Le combat est engagés, demandons soutien terrestre et aérien.
    [Whorm Loathsom] Autorisez. Envoyez immédiatement quelques Vautour voir des bombardiers Hyena. Déployez immédiatement la surprise réserver à ce genre d'intrus. Je ne tolérerai pas que les républicains s'immiscent dans les affaires de la Retail Caucus.


    Un large sourire ce dessina sur la visage du général pendant que le droide de commandement pianotait des touches sur son clavier, tandis qu'en bas dans un navette de la Confédération... Du bruit se fit entendre et des droides sortirent... Mais pas n'importe lesquels, c'étaient des Droide Commando BX. Ceux ci sortir rapidement de leur navette et observèrent la grande tour de contrôle avant d'enfourcher des STAP, en tout pas moins d'une vingtaine de BX était déployés, beaucoup de troupes... Car les BX étaient cher, mais surtout... Dévastateur ! Ceux ci s'orientèrent vers la zone actuel des combats... Ils arriveraient surement assez rapidement. Pas moins de trois Droide Vautour et un bombardier Hyena décollèrent en direction également, de la zone de combat, qu'ils ne tarderaient pas à atteindre, tous cela n'était que des estimations que Whorm espérait juste pour le bon déroulement des opérations.

    Pendant ce temps, les droides de combats continuaient à lutter, ils avaient abandonner leur STAP pour lutter en combat terrestre, les tirs fusaient partout, deux Soldat Républicains empechaient la progression, le capitaine fit un signe puis un Droide B1 se leva et fut rapidement abattu alors que de l'autres côtés un autre se leva et avec un lance roquette ouvrit le feu immédiatement vers les soldats... Le souffle de l'explosion avait, il l'espérait déstabiliser les troupes ennemis, puis dix Droide se levèrent un peu partout et ouvrirent tous ensemble le feu vers les troupes républicaines déversant un tir mortel vers la petite troupe ennemis... Alors que deux autres droides se levèrent et prirent leur STAP, ils s'envolèrent ont ne sait où.

    De l'autre côtés, les droides de combats continuaient d'avancer ravageant tous sur leur passages, les arbres y passaient puis rapidement envoyaient aux fonderies ou autres batiments qui transformeraient ses arbres en matériaux... Les industries eux continuaient à être construite plus lentement, chaque jour, la zone de la base gagnait du terrain. Dans la petite armée qui s'était mise en marche pour continuer à détruire des arbres, des arbres et encore des arbres bien que quelques uns étaient laisser debout... Un CAB se détourna de la zone de destruction de la végétation pour aller ont ne sait où... Probablement vers la zone des combats. Les Républicains allaient bientôt avoir mal, très mal ! Les Séparatistes étaient en surnombre net... Plusieurs dizaines de milliers de droides face à une centaine de républicains ? La résultats étaient vite calculés, mais il ne fallaient pas sous estimer ses ennemis, Whorm le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Holocron
Novice
avatar


MessageSujet: Re: En Première Ligne [Libre]   Mar 17 Jan 2012 - 9:21


La bataille menée par la poignée d'hommes des Forces Spéciales républicaines était épique et héroïque. En sous-nombre net, ils se devaient de tenir bon face à la horde adverse. La mission semblait désespérée et vaine, malgré la bravoure des soldats du "RSBS Hallebarde". Cependant, à 4 contre 20, tout n'était pas perdu. Il était cependant nécessaire d'agir vite, car l'arrivée des renforts de la CSI, avertis par communication radio, était imminente.

Le ration commença a s'équilibré lorsque les troupes des forces spéciales arrêtèrent de courrir et se confrontèrent au danger. La grenade déchiqueta ce qui semblait être trois droïdes, puis ils complétèrent par des tirs de blasters d'une précision incroyable. Jusqu'à ce qu'un tir séparatiste vient perforer le plastron de l'un des hommes de Freig qui s'écroula dans un soupir. Au cours de sa chute, il posa son regard sur son chef d'escouade, le commandant Freig. Sous le casque du soldat, les yeux se plissèrent enfin, avant de complètement se fermer. Le commandant devait cependant suivre le protocole et ne pas aller voir son homme à terre. Le protocole était strict : pas de soutien aux blessés tant qu'il y a toujours une menace. Reste à voir l'attachement d'Aleksei au protocole.


Situation a écrit:
- Les STAP auront localisé l'épave dans 1 tour de jeu.
- Les renforts de la CSI (Droïde Commando notamment) auront rejoint Freig dans 1 tour également.
- Les hommes qu'Aleksei a envoyé viennent de rejoindre l'épave de la Hallebarde, tu peux les faire parler.
- La bataille dans la forêt est rendue à 3 soldats républicains en vie contre 13 droïdes opérationnels.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En Première Ligne [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En Première Ligne [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le jeu :: RPG
 :: Bordure Extérieure
-
Sauter vers: